samedi 23 mai 2015

Toi contre Moi - Jenny Downham


La phrase retenue :

"Parfois, quand on désire quelque chose suffisamment fort, on peut faire en sorte que cela se produise. Si quelqu’un vous manque au point que cela vous détruit de l’intérieur, vous prononcez son nom encore et encore, pour conjurer la douleur. On appelle cela la magie sympathique. Il suffit d’y croire pour qu’elle fonctionne."


  • Auteur: Jenny Downham
  • Editions: Poket Jeunesse
  • Genres:Jeunesse Romance
  • Année de parution en français  :2012
  • Titre original : You against Me
  • Nombre de pages: 502


Synopsis:
Si quelqu'un a fait du mal à ta sœur, ton boulot de grand frère, c'est de la venger, non ?
Et si ton frère est accusé d'un crime terrible et qu'il dit qu'il est innocent, ton rôle de petite sœur, c'est de le défendre, non ?

Lorsque la sœur de Mikey accuse un garçon de l'avoir agressée, tout son monde vole en éclats, il ne peut plus contenir sa colère. 
Lorsque le frère d'Ellie est désigné comme l'auteur de cette agression, à son tour elle perd pied. 

Et lorsque Mikey et Ellie se rencontrent, leurs deux mondes se heurtent de plein fouet.

C'est une histoire de loyauté, de choix terribles, de vengeance, de vérité.
C'est l'histoire d'une lutte entre deux familles ennemies.
Et c'est aussi une histoire d'amour.


Avis :

Deux familles qui appartiennent à deux mondes différents. L'une est riche, l'autre est pauvre. Classique, diriez-vous! 

Je continue:  La fille "pauvre" -Karyn-  est "violée" par le gosse de riches -Tom-. Courant, n'est -ce pas? 

Oui à l'évidence il n y a rien de nouveau dans cette histoire.

Sonne l'heure de la vengeance! Mickey le frère de Karyn veut venger sa petite soeur. Sa rencontre avec Ellie la soeur de Tom va bouleverser la vie des protagonistes.  ¨

Partagé entre l'envie de venger sa soeur et les nouveaux sentiments qu'il ressent pour Ellie, Mickey est perdu.
Dire la vérité  et perdre son frère ou bien se taire et perdre son amoureux. Eliie ne sait plus quoi faire.


Je confirme vos pensées:  une histoire avec des stéréotypes.

MAIS

J'incruste mon opposition car même si la trame de l'histoire semble banale, le style d'écriture lui donne une particularité : c'est un roman qui nous rappelle "Roméo et Juliette" des temps modernes. Jenny Downham nous décrit les scènes tellement bien que nous sommes transportés à travers les chapitres. Beaucoup d'émotions s'entremêlent: tristesse, déception, peur,culpabilité ...

Je n'ai pu m'attacher à un seul personnage, je vivais les événements de chacun à part entière: Karyn qui a peur et se sent souillée,  Ellie rebelle mais perdue, Tom qui semble bon mais cache bien son côté obscure, Mickey ce garçon courageux qui a quitté l'école pour subvenir aux besoins de sa famille (sa maman et ses deux soeurs).

La question qui revient à chaque fois est : est-ce que Tom a vraiment violé Karyn? Le doute règne partout, dans chaque révélation. Et ça nous tient en haleine car on a envie de connaître la vérité.

L'auteure m'a fait vivre quelque chose d'unique. Ella a été neutre et a exposé les deux versions dans son livre: la version de Tom et celle de Karyn et toutes les deux sont plausibles.

Un roman émouvant et éprouvant aussi: le viol est traité avec pudeur, on sait jamais qui est coupable! On a eu même droit à ce fameux : la tenue de Karyn et son maquillage sont un peu la cause du viol. Cette phrase qu'on lit et entend partout. On incrimine la fille et on essaie de trouver des excuses au garçon; c'est triste mais c'est une réalité. 


Mon coup de coeur:
*Mickey : ce garçon responsable et proche de sa famille. Il tend la main et à sa maman même si elle est alcoolique, protège sa soeur et se laisse prendre dans une histoire d'amour.

Ma note :***


L'auteure:

Jenny Downham est née en 1964. Elle a été comédienne dans des hôpitaux et des foyers pour jeunes. Je veux vivre (éditions Plon, 2008) est son premier roman. Il a connu un immense succès en Angleterre, aux États-Unis et en Hollande. Toi contre moi a paru en 2011 chez le même éditeur. Elle vit aujourd'hui à Londres avec ses deux jeunes fils.