dimanche 29 novembre 2015

Un avion sans elle - Michel Bussi



"Tuer.
Tuer un monstre pour être capable de vivre encore.
De survivre, au moins."




Lyse-Rose ou Émilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapée d'un crash d'avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?








J'avais besoin de me casser la tête. Mon premier Bussi a vraiment répondu à mes attentes. Une histoire surprenante.

Une intrigue bien construite: Un crash a lieu et seul un bébé de trois mois a survécu. Deux familles que tout oppose (surtout matériellement)se disputent la garde.


Lylie, notre libellule,  est-elle la soeur de Marc ou de Malvina?  Est-elle une  Vitral ou une  De Carville 

La famille perdante engagera un détective, Crédule Grand-Duc [Quel nom!!!]  et pendant 18 ans, ce dernier travaillera sur plusieurs pistes mais en vain. Il décide de mettre fin à ses jours, remet son carnet à Lylie- notre rescapée. Avant de passer à l'acte, le détective va avoir une révélation qui changera le cours de l'histoire.

Dans un style simple , Michel Bussi nous emmène dans le monde des énigmes et des mystères.  Lylie veut connaître sa vérité et ses origines. Elle n'hésite devant rien et  s'apprête même à commettre un acte irréparable. 

Beaucoup de questions vont faire surface notamment sur sa relation avec Marc. On voit bien que son amour pour elle n'est pas fraternel et on a envie que la vérité voit le jour pour qu'ils laisse libre cours à sa passion.

Le suspens est omniprésent  et  tout comme pour les personnages d'Agatha Christie, ils sont tous suspectés. 

L'enchaînement est bien rythmé sur les 200 dernières pages, je n'ai pu faire une pause de peur de freiner la cadence. Tout s'éclaircit vers la fin et c'est cela que j'ai aimé dans ce roman. On devine mais on n'a pas les réponses immédiatement. Le genre de fin qui nous surprend et on reste pensif à se remémorer certaines pistes.

Sur le plan psychologique, l'auteur a présenté la souffrance d'une personne qui n'arrive pas à se construire. Coupée de ses origines, Lylie a du mal à faire sa vie ou à se fixer des objectifs dans le futur. Par contre, elle est un peu trop parfaite à mon goût. Je n'aime pas quand le personnage principal est irréprochable, cela fausse un peu l'histoire.  


Je vous conseille vivement ce roman si vous aimez être tenu en haleine ;) tout au long des 550 pages.





Michel Bussi, né en 1965, est professeur de géographie à l'université de Rouen. Il est l'auteur des romans policiers utilisant comme cadre le patrimoine régional normand. Père de trois enfants, il vit à Darnétal (76). Il a notamment publié aux Presses de la Cité Nymphéas noirs, polar français le plus primé en 2011 (Prix Polar méditerranéen, Prix Polar Michel Lebrun de la 25e Heure du Livre du Mans, Prix des lecteurs du Festival Polar de Cognac, Grand Prix Gustave Flauvert, Prix Goutte de Sang d'encre de Vienne).