vendredi 22 janvier 2016

D'après une histoire vraie - Delphine de Vigan





"Quand j’étais enfant, je pleurais le jour de mon anniversaire. Au moment où les convives réunis entamaient la traditionnelle chanson dont les paroles sont sensiblement identiques dans toutes les familles que je connais, tandis que s’avançait vers moi le gâteau surmonté de quelques bougies, j’éclatais en sanglots.Cette attention centrée sur ma personne, ces regards brillants convergeant à mon endroit, cet émoi collectif m’étaient insupportables."



"Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu'un écrivain ne devrait jamais croiser."



Je suis perturbée voilà. Je sors confuse de cette histoire. Delphine de Vigan nomme son personnage Delphine comme elle. Cette femme est romancière comme elle et a eu un succès fou après la sortie de son premier roman "autobiographique". C'est aussi une femme amoureuse et une maman comblée. Mais! Il y a toujours un MAIS dans ce genre de vie tranquille. Pressée par tout le monde pour qu'elle attaque un deuxième roman, Delphine souffre de l'angoisse de la page blanche.

Lors d'une fête, elle rencontre L. (elle est nommée ainsi) qui, profitant de la fragilité de Delphine,  s'incruste dans sa vie  "L. s'est installée dans ma vie, avec mon consentement, par une sorte d'envoûtement progressif."  Tout au long de  la première partie du roman, nous allons assister à l'installation de L. dans la vie de Delphine. C'est vraiment angoissant. Elle est toujours là au bon moment, quand Delphine a besoin de se confier ou se lamenter. Elle fait en sorte de devenir indispensable voire nécessaire pour le bien-être de Delphine. Elle répète ses mots, ses phrases, aiment les mêmes films qu'elle.......[ Ce genre d'histoire existe: une fille qui fait tout pour être ton amie, s'incruste chez toi, devient collante, envahissante... Son  but est de vivre "ta" vie à "ta" place. Franchement, cela donne des frissons. ] De plus, l'auteure nous plonge dans un amalgame frustrant: Est-ce une histoire vraie? Est-ce autobiographique? 
La deuxième partie du livre est plus captivante, j'ai sauté dans le thriller psychologique avec des picotements sur le corps et des coups de poings dans l'estomac: L. est agressive, blessante et on se dit tant mieux, Delphine va s'arracher de son emprise mais L. se rattrape vite car elle sait trouver les mots qui réconfortent la romancière désappointée. Cette partie du livre parle du travail de l'écrivain : ses recherches, comment il gère les obstacles, comment il travaille, ses notes, ses rendez-vous,... 

Tout en progressant dans ma lecture, une question me revient : L. est-elle l'alter-ego de l'auteure? son fantôme? son autre? Son double qui arrive à tout gérer contrairement à elle. Serait-ce Delphine en "mieux"?

Je n'ai pas de réponse. Il est possible que l'auteur ait voulu se jouer de nous et nous brouiller pour bien ressentir le désarroi des écrivains, leur angoisse, leur incertitude. 

Une chose est sûre :J'ai vu des noms d'auteurs défiler , les imaginant inquiets, soucieux, fragiles,... toutes ses émotions enfouies, toutes ses souffrances vécues  pour nous produire une oeuvre à nous faire chavirer (ou pas).

J'ai lu certaines critiques quand j'ai terminé le roman. Je respecte les avis de tous mais moi je m'incline devant la mise à nu  de Delphine de Vigan. Qu'il s'agisse d'une histoire vraie ou pas, elle a dévoilé  la vulnérabilité de l'écrivain. Quand on est victime de son propre succès, on cherche à donner le meilleur de nous même et si on y arrive pas, on est sévèrement jugé. 

Pour ce genre de livre, je prends la liberté d'interpréter les choses comme je le veux. Je termine cette chronique en pensant qu'en chacun de nous y a L. elle nous obsède, nous terrifie,...  Delphine de Vigan a parlé d'un des livres de Stephen King dans ce roman et  croyez-moi quand L. est apparue j'ai pensé à M. de King et j'ai eu froid au dos. Si vous avez lu ce livre de King (ou regardé le film) vous comprendrez beaucoup de choses. 


J'aime lire Delphine de Vigan et ce depuis ma découverte de  "No et Moi". Son style est propre à elle. Récits bien construits. Ecriture fluide et puissante.  Fan je le suis Fan je le resterai.







Delphine de Vigan obtient le Prix Renaudot 2015 et le Prix Goncourt des lycéens 2015 grâce à ce livre.



Delphine de Vigan est une romancière et réalisatrice française née le 1er mars 1966 à Boulogne-Billancourt. Elle est l'auteur de huit romans dont No et moi en 2007 qui a été couronné par le prix des libraires.