mardi 9 février 2016

La Passe-Miroir, #T1: Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos


"Mais son regard, lui, ne redeviendrait jamais comme avant. A force de voir des illusions, il avait perdu les siennes et c'était très bien comme ça. Quand les illusions disparaissent, seule demeure la vérité."



Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser le miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anina quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d'une grande saga fantastique et le talent d'un nouvel auteur à l'imaginaire saisissant.


Je n'ai pas hésité à plonger dans ce roman après la lecture de son résumé. Un nouveau monde pour moi. 
Ophélie a le don de lire l'histoire des objets qu'elle touche. Elle traverse les miroir aussi [rien que ça ! me suis-je dit] d'où le titre du roman. Cependant notre héroïne, n'a rien d'une héroïne classique, elle est maladroite,d'une beauté banale, ayant autour du coup sa vieille écharpe vivante [cela change des filles parfaites et irréprochables] . Elle mène une vie tranquille dans son pays "pas comme les autres" et travaille avec un oncle dans un musée. 

Son monde  est bousculé, le jour où on décide la marier à Thorne. 

Se marier à un étranger , quitter son pays pour aller vivre au Pole  qu'on découvrira en même temps qu'elle : un endroit froid [le prendre dans le sens littéral]  où tout est "illusion" , tout est mensonge.

Ophélie va donc se heurter à l'hostilité et à la méchanceté des habitants du Pole et va tenter de s'en sortir. Son courage, elle le puise dans la présence d'une tante qui l'a accompagnée chez sa future belle-famille.

Elle sera confrontée au mutisme et à la froideur de son futur époux et aux desseins malveillants de sa future belle-famille. Elle découvrira leur pouvoir (dons) et en souffrira beaucoup.

J'ai détesté le personnage de Thorn mais petit à petit, en apprenant son secret ,  son histoire, je lui ai pardonné son manque de soutien à Ophélie. Croyant bien faire, il confie sa fiancée à sa tante, une personne égoïste et méchante qui cache bien son jeu  et il retourne à son  poste de responsabilité qu'il ne quitte pas pendant des jours.  Quand il daigne venir voir Ophélie, il ne quitte pas sa montre : un tic auquel nous allons nous habitués en même temps qu'Ophélie.



[Dessin d'une amie de l'auteure, Voici son site : Gueule de loup ]

Ils se sont détestés; Elle lui a avoué qu'elle ne l'aimerait pas et lui aussi mais... il va se rendre compte qu'il est responsable de la sécurité d'Ophélie malgré lui. Et elle découvrira son côté "humain" 

Je ne regrette pas d'avoir ouvert ce livre. L'écriture de Christelle Dabos est belle, oui je dis bien BELLE et très fluide.  Elle a crée un monde original dans lequel évoluent des personnages aussi surprenants les uns que les autres que ce soit à Anima, pays d'Ophélie ou au Pole, pays de Thorn.

La fin de ce premier tome nous pousse à ouvrir le deuxième  sans transition. Je suis absorbée par la suite " Les Disparus du Clairdelune" : le combat de nos protagonistes continue dans ce monde de trahison, de pouvoir et de mensonge......







Christelle Dabos est née en 1980 sur la Côte d'Azur. Elle commence à gribouiller ses premiers textes sur les bancs de la faculté et se destine à être bibliothécaire quand la maladie survient. L'écriture devient alors une seconde nature, notamment au sein de Plume d'Argent, une communauté d'auteurs sur Internet. Elle décide de relever son premier défi littéraire grâce à leurs encouragements et devient ainsi la grande lauréate du Concours du premier roman jeunesse avec "Le passe-miroir".