dimanche 20 mars 2016

Black Out. Demain il sera trop tard -Marc Elsberg





"- Dehors, il y a des gens qui meurent !
- C’est terrible, horrible, mais inévitable. C’est comme un avion détourné que vous devez abattre pour éviter le pire. Il faut en tuer quelques-uns pour en sauver beaucoup."


Amateurs de catastrophes, venez par ici!

Je n'ai jamais imaginé ma vie sans électricité. Habituée à un confort que je considère comme "naturel", j'en n'ai pris vraiment conscience qu'en lisant ce roman.
 Bon, n'exagérons pas, je sais dans quel état se trouveraient mes produits congelés, j'ai une idée sur comment passer mes soirées et bien sûr je m'imagine avec mes courses et un ascenseur qui ne  marche pas.

  Mais un BLACK OUT?  Une coupure prolongée? J'avoue que je ne saurai pas quoi faire ni comment réagir!

Sans courant, pas de net, pas de téléphone, pas de télé. Que faire? Nous sommes des hyper-connectés, des dépendants à toutes les technologies existantes. Vous imaginez un peu les dégâts dans les hôpitaux, pour ne citer que cela.
Marc Elsberg, lui, a pris le temps de poser cette hypothèse. Il a même fait des recherches "réelles" et franchement, il y a de quoi avoir peur.

Sans énergie, nous sommes vulnérables. Je n'ai jamais vu plus loin que les besoins  domestiques. Qu'en est-il de toute une économie mondiale?


"La rupture du circuit monétaire aura d’énormes conséquences sur l’économie"

 "Dès que l’annonce d’une attaque ciblée sera connue à l’extérieur, les bourses du monde entier connaîtront un bain de sang."


Dans ce roman, les dés sont jetés, il y a eu un Black Out : une coupure de courant de grande ampleur. Les dirigeants se réunissent, réfléchissent, ... ils sont perdus. La cause reste inconnue. 

Les populations sombrent dans un chaos total. C'est angoissant de le dire mais la nature humaine est plus qu'effrayante : chacun pour soi quand il y a une catastrophe. Chacun pense à sa propre survie: se réchauffer, manger, ...

[J'ai tout de suite pensé à tous les documentaires visionnés sur ARTE. Certains américains construisent des bunkers (de survie) en prévision d'éventuelles catastrophes dans le monde. ]


Ce roman pousse à réfléchir. Il te transforme d'un citoyen dit lambda à un citoyen conscient et averti. 

Je n'ai pas parlé  de l'ex hacker qui trouve la cause de cette énorme catastrophe, de la journaliste vive qui a eu des doutes sur le fonctionnement du système. Je n'ai pas parlé non plus du style de l'auteur que je trouve plus technique et analytique que romanesque... tout simplement parce que l'esthétique importe peu à Marc Elsberg, son but est de prévenir, réveiller les esprits anesthésiés (c'est le cas de la majorité des terriens modernes) transmettre un message à l'humanité.  N'empêche qu'on a eu droit au suspens qui pimente un  thriller , la poursuite haletante des responsables de l'attaque et un soupçon de romance ( si je n'hallucine pas) .


Roman alarmant voire angoissant. Je vous laisse je vais d'ores et déjà commencer à creuser dans mon jardin et préparer mon kit de survie.





 
Écrivain autrichien. Il a fait ses débuts littéraires en 2000, sous son vrai nom Marcus Rafelsberger, avec un roman satirique "Saubermann". En 2012, il publie le thriller "Backout - Demain, ce sera trop tard".