dimanche 2 octobre 2016

La carte postale - Leah Fleming




Je remercie les éditions Belfond pour cet envoi et aussi pour leur confiance. 






"Je pense au contraire que tu étais destinée à l'amour. Ton sort a été scellé à l'instant où tu as eu cette carte postale entre les mains. C'est grâce à elle que vous vous êtes rencontrés. Crois-moi, je sais e que c'est de trouver l'amour au mauvais endroit, au mauvais moment. Certaines situations ne sont pas bien pratiques, mais il faut suivre son coeur, Melissa. Tu vois ce qui m'est arrivé... Ne perds pas tout comme je l'ai fait. Si seulement mon histoire pouvait servir à te montrer les erreurs à ne  pas reproduire, je serai satisfaite? "







Je viens de vivre  une histoire émouvante. Rien de mieux qu'une histoire de famille, de femmes surtout, pour me motiver dans la vie; ajoutant à cela une belle fresque historique.

Je voyais défiler sous mes yeux "L'enfant du Titanic", le premier livre de Leah Fleming et voilà que je reçois son dernier dans le cadre d'un partenariat. 

J'avoue que le résumé est prometteur et donc j'ai commencé ma lecture avec un grand enthousiasme. 

Dès les premières lignes, nous sommes plongés dans l'intrigue. Mélissa est convoquée par son père, sur son lit de mort, pour lui demander une faveur: chercher ses origines. Il a été adopté par une famille australienne et voudrait enfin savoir d'où il vient. 

Vient après un retour dans le passé pour découvrir l'histoire de Caroline dite Callie : le personnage clé de tout le roman.

Ce roman est l'histoire de plusieurs générations sur différents lieux. L'auteure a superbement bien relaté des événements véridiques : pour ceux qui s'ennuient en lisant des romans historiques, je vous rassure, la plume de cette auteure est tellement sublime que vous lirez des choses importantes de l'Histoire de l'humanité en vous délectant. 

La carte postale est un page-turner, j'ai dû faire des pauses malgré moi. Impossible de lâcher le roman tant l'envie de découverte du passé des personnages est incessamment présente. 
On s'attache rapidement au personnage de Caroline, son histoire, sa vie, sont un mélange de joie et de tristesse. On découvre son passé, ses secrets , ses amours et surtout son déchirement lorsqu'elle devait prendre des décisions importantes dans sa vie.

Nous suivrons Melissa dans sa quête de vérité et nous vivrons avec elle une très belle rencontre. Je l'écris avec un pincement au coeur parce que j'ai vécu tous ces moments avec émotions. Une très belle complicité naîtra entre Melissa et Caroline. Un secret enfoui se révélera et notre implication est telle que nous vivrons la situation comme si nous étions dans le même espace-temps que nos personnages. C'est à ce moment que je salue le talent de Leah Fleming: donner cette vie si palpable à ses personnages est un acte grandiose. Entraîner le lecteur dans ce méli-mélo de sentiments est à applaudir.

Je n'aime pas donner beaucoup de détails pour ne pas vous empêcher de vivre ce que j'ai ressenti à chaque page tournée et indice décelé.

C'est un roman qui carbure grâce aux femmes. Trois noms de femmes reviendront  à chaque passage. Des femmes fortes qui traînent un passé douloureux. Des femmes qui représentent un combat perpétuel : durant les guerres, en société, en famille et surtout en amour. 

L'ubiquité de l'amour sous toutes ses formes donne du dynamisme à toute l'histoire. Amour-passion , amour maternelle, amour de la patrie aussi.

J'en sors vraiment toute émue et heureuse d'avoir eu entre les mains un livre aussi chaleureux et bouleversant.

Secrets, amour, mensonge, combat... tout un assortiment de mots qui ne me suffisent pas pour décrire cet ouvrage. 

Je termine ma chronique en culpabilisant, je sens que je n'ai pas tout dit, je n'ai pas pu transmettre mon ressenti. Je vous le recommande vivement et j'espère que tout comme moi vous en sortirez avec un plus dans votre vie et que certaines questions s'imposeront et se poseront.


gif 11






Née à Bolton, dans le Lancashire, Leah Fleming partage aujourd'hui sa vie entre l'Angleterre et la Crète. Après avoir exercé de nombreux métiers, elle se consacre maintenant exclusivement à l'écriture. Après "L'enfant du Titanic" (2013) et "La jeune fille sous l'olivier" (2015),"La carte postale" est son troisième roman.

Sa bibliographie  ICI