vendredi 24 février 2017

Wild - Cheryl Strayed

Ce roman est la lecture commune mensuelle dans mon groupe (facebook) du mois de novembre 2016.





"Dans ma vie d’avant le PCT, j’adorais déjà les livres ; sur le chemin, ils avaient pris une signification encore plus importante. Ils représentaient un univers dans le quel je pouvais me perdre lorsque le mien devenait trop solitaire, dur ou pénible. Le soir, lorsque je m’arrêtais pour bivouaquer, je me dépêcher de planter ma tente, filtrer mon eau et préparer mon dîner afin de pouvoir me réfugier dans mon antre, sur ma chaise pliante, avec ma casserole sur mes genoux. La cuillère dans une main et le livre dans l’autre, je lisais à la lueur de ma lampe frontale tandis que la nuit tombait."




Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune Cheryl n'a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le « Chemin des crêtes du Pacifique ». Lancée au coeur d'une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d'épuisement et d'effort, et réussir à atteindre le bout d'elle-même. Une histoire poignante et humaine, ou la marche se fait rédemption.







Cheryl a connu des hauts et des bas mais n'a pas fait son nid dans le monde de la dépression et n'a pas dit son dernier mot. Elle décide, suite à la découverte d'un livre, d’atteindre un objectif, munie d’une bonne chaussure de marche et trimballant son « Monster » .

Ayant vécu un peu comme elle : très attachée à ma maman , et ayant perdu cet être cher, je ne puis vous dire comment j’ai plongé dans sa description de l’après-maman. Une douleur inimaginable. Une envie de sombrer dans un coma ou dans un sommeil à la" Belle au bois dormant » pour éviter de se réveiller et d’affronter la réalité. 
C’est pour cela que j’ai été compatissante et compréhensive quand elle a cherché refuge dans la drogue:/ mais bon tout le monde n’a pas les pieds sur terre et quand on craque, le soutien des autres devient notre bouée de sauvetage et Cheryl n’a pu ou su « trouver » le réconfort chez les siens. La descente aux enfers commence et elle nous entraîne avec elle dedans. 

Wild est le genre de roman qui fait naître en nous l’envie de nous re découvrir, de refaire connaissance avec la liberté et la nature. 

Sa lecture me rappelle un peu « into the wild » de Jon Krakauer et un peu « Mange, Prie, Aime » d’Elizabeth Gilbert.

Le livre a été une bouffée d’oxygène pour moi . Je ne sais pas pour vous mais la vie du personnage, son enfance, son attachement à sa maman, … nous pincent le cœur et nous donnent en même temps cette envie d’aller nous jeter dans les bras des gens que nous aimons pour profiter de leur présence. 

Partir à la recherche de soi, quitter la facilité pour souffrir (physiquement, alors que le moral est au plus bas), se lancer un défi, se fixer un objectif afin de se reconstruire est un bon booster. 
Flâner dans la nature, croiser des ours (et pas que…) et des humains ( j’ai beaucoup aimé ses rencontres) est un cadeau qu’on s’offre, une chance qu’on saisisse. 
Cependant la plus belle virée que notre personnage a faite est celle de son intérieur  : une sorte d’introspection pour braver les craintes et esquiver les angoisses.

L’écriture est très agréable, simple, fluide. Le vocabulaire est riche surtout quand l’auteur laisse l’encre couler pour décrire les paysages et le périple : c’était si vivant et transportant *_*.


Ce livre est à conseiller, à offrir surtout pour donner ce coup de coude aux personnes qui décident de laisser tomber et de rendre les armes 








Née en 1968, Cheryl Strayed a déjà publié un roman, Torch (2006) et est l'auteur d'articles dans de nombreux journaux (New York Times Magazine, Washington Post Magazine, Allure, Self, Missouri Review, Brain, Child, Rumpus, Sun). Wild, son roman autobiographique qui raconte ses errances avec un sac-à-dos dans l'Ouest sauvage américain, a été salué par la presse et le public. Elle vit aujourd'hui à Portland, dans l'Oregon, avec son mari et leurs deux enfants.


Bibliographie ICI