samedi 1 avril 2017

Fais-le pour maman - François-Xavier Dillard









"Et lorsque votre propre mère vous demande de vous accuser du pire des crimes, quel adulte peut-on bien devenir, Sébastien ? "

"Ces enfants brisés, perdus, mal aimés, battus… Alors quand ce frère et sa sœur sont arrivés dans le service, inutile de vous dire que j’étais aux premières loges. "









J'ai lu ce livre dans le cadre d'une LC (lecture commune de mon groupe sur facebook)


 Parlons de la forme d'abord, une intro ou plutôt un prologue qui s'impose, qui fait peur. Personnellement j'en ai eu des sueurs froides  mais il m'a donné envie de lire la suite (un point fort pour l'auteur) . Le livre est par la suite découpé en petites parties (j'aime; parce que cela me donne l'impression d'avancer rapidement) Un aller-retour incessant (flashback) entre le passé et le présent va un peu désorienter ceux qui aiment lire sans être dérangés. Amateurs de lectures linéaires! vous êtes avertis. Bref une intrigue est mise en place tout doucement et le dénouement arrive lentement. La plume de l'auteur est mâture, joueuse et assure l'addiction.

En examinant la couverture et le titre, je n'ai pas vraiment été tentée par sa lecture mais bon; j'ai voté pour ce titre, je me devais de le lire et de revenir donner mon avis.
BREF...Je disais donc (je continue comme si de rien n'était) que je n'étais pas vraiment séduite par ce livre. Le résumé ne m'a pas non plus attirée. En l'entamant, le prologue m'a électrocutée, j'aime les drames familiaux et les histoires qui racontent l'enfance des personnages. Je peux vous dire que je suis satisfaite. Une famille ordinaire, modeste, (nous sommes dans les années 70) , un drame a lieu et tout part en éclat: Maman et enfants sont séparés. Nous allons grandir avec Sébastien et vivre son traumatisme psychique. Grand (Adulte) Sébastien, papa de deux fillettes(leur maman est morte noyée) va rencontrer Claire qui est à elle seule un cas particulier (elle a tué son mari). Pff j'ai étouffé dans ce climat psychopathique. Les personnages traînent un passé désastreux et triste. Nous allons lire en alternance le quotidien de Seb, Claire et Léa (la fille de Seb) Nous allons connaître à travers les souvenirs, Valérie la soeur de Seb, une fille "angoissante" [ des images flippantes défilaient sous mes yeux]. J'ai tourné les pages avec cette peur de découvrir des choses et l'envie de confirmer d'autres. J'avoue qu'à un moment j'ai deviné le pourquoi du comment mais certains éléments que l'auteur envoyait au compte-goutte pour faire durer le suspens , semaient le doute en moi.

Bon pour être honnête, côté thriller psychologique j'ai lu mieux mais il y a ce petit truc que je n'arrive pas à nommer qui me fait dire que je lirai certainement un autre titre de l'auteur juste pour le plaisir de me laisser prendre au jeu , c'est à dire : pister les indices et essayer de trouver les réponses à mes questions. La construction psychologique des personnages qui peut paraître glauque, a donné de la force au livre. Ressentir de la tristesse, un pincement au coeur tout au long de la lecture est un bon point pour son auteur.


Roman mélancolique 
(A ne pas lire si vous n'avez pas le moral)
















Léa  : elle fait un peu "trop" mâture pour son âge mais je pense que ce n'est nullement exagéré vu le contexte. J'ai vite aimé ce petit personnage 👀



Né à Paris en 1971, François-Xavier Dillard a fait des études de droit et de gestion avant d'intégrer un grand groupe énergétique français au service des ressources humaines puis à la communication. Il est l'auteur de Un vrai jeu d'enfant et Fais-le pour maman, parus chez Fleuve noir. Après Austerlitz 10.5, co-écrit avec Anne-Laure Beatrix, Ne dis rien à papa est son deuxième roman à paraître chez Belfond.

Bibliographie  ICI